Le WiFi patient dans les hôpitaux et les cliniques

Le secteur hospitalier, et plus généralement celui de la santé, ne peut plus se passer de la digitalisation et plus généralement de l’équipement WiFi Nous entendons par digitalisation des établissements de santé, l’ensemble des initiatives technologiques qui permettent aux hôpitaux et cliniques d’améliorer la productivité du personnel et d’offrir aux patients de nouveaux services. La majorité des responsables informatiques dans les hôpitaux, cliniques, EHPAD et établissement de santé se tournent vers des réseaux sans fil. L’objectif est de fluidifier la transmission des données au sein d’un établissement de santé, tant entre les services qu’entre les dispositifs utilisés.

Internet dans les établissements de santé

Le lien entre les différents services des établissements de santé permet ainsi un meilleur partage de l’information et une plus grande efficacité : en utilisant des appareils mobiles connectés à un réseau WiFi, les rapports, les notes de service ou les ordonnances sont envoyés instantanément à leurs destinataires sans que les professionnels de santé aient à retourner à leur poste de travail à la fin de la visite. Néanmoins, le dossier papier reste indispensable. Une liaison sans fil améliorera simplement la circulation de l’information. La connexion entre les appareils est imposée par la pratique. De nombreux employés évoluant dans le domaine sanitaire utilisent déjà plusieurs des appareils mobiles : ordinateurs portables, smartphones, tablettes. Le taux d’utilisation de ces appareils n’est pas aussi élevé que dans les entreprises, mais sa progression dans les hôpitaux est indéniable. Il est donc nécessaire aux établissements de santé de fournir une couverture WiFi appropriée pour ces appareils. La tendance dans les hôpitaux est elle-même de doter son personnel de santé de postes de travail facilement accessible. Ces appareils sont spécialement conçus pour un usage médical et permettent aux infirmières, médecins, cadres, d’avoir d’accéder en permanence aux informations patient.

Ces dispositifs permettent également l’enregistrement en temps réel des données recueillies auprès des patients, un partage plus rapide de l’information et la centralisation sur une ressource partagée et sécurisée. En effet, l’accès à Internet est l’un des meilleurs moyens de se tenir occupé pendant un séjour à l’hôpital, que ce soit pour communiquer avec le monde extérieur, regarder des films et des séries ou se tenir au courant des dernières nouvelles. Cependant, on constate aujourd’hui que le WiFi patient n’est pas disponible dans tous les établissements, et quand il l’est, malheureusement, la qualité n’est pas toujours présente. Les hôpitaux et cliniques doivent donc offrir une connexion Internet fiable et efficace.

Réseau WiFi et sécurité dans les hôpitaux et les cliniques

La sécurité demeure une préoccupation majeure des établissements de santé. Les dossiers des patients contiennent des données personnelles sensibles et ne peuvent faire l’objet d’aucune violation de la sécurité. Aujourd’hui, cette objection autrefois très répandue ne résiste plus à l’examen technique du WiFi. En effet, les protocoles de sécurité mis en œuvre sur un réseau WiFi sont ceux initialement conçus pour les réseaux câblés. Aussi la sécurisation des données doit être au cœur de l’installation d’un réseau WiFi.

Il n’y a pas plus de contraintes dans les hôpitaux et les cliniques que dans un établissement privé. En effet, chaque environnement a ses propres spécifications et sa propre réglementation. Ainsi, les enjeux quotidiens des établissements de santé concordent parfaitement avec ceux d’un réseau WiFi installé et opérationnel. De plus, le WiFi dans les établissements de santé implique généralement la mise en place d’un réseau métier pour le personnel et d’un réseau public pour les visiteurs et les patients (on parle de WiFi patient-visiteur). Cette configuration empêche ainsi les différents flux de données d’interférer entre eux, offrant ainsi un niveau de sécurité élevé afin de préserver l’intégrité et la confidentialité des données de santé.