Quel est l’intérêt du cloud computing ?

Avant de commencer à identifier les avantages, nous devons d’abord définir le Cloud cumputing

Qu’est-ce que le cloud computing ? Ce terme signifie différentes choses pour différentes personnes. Le Cloud Computing est l’étape suivante dans l’évolution d’Internet, fournissant les moyens par lesquels tout (puissance informatique, applications, processus métier, collaboration personnelle…) peut vous être fourni comme un service, où et quand vous en avez besoin. Bref, les ordinateurs, le stockage et les ressources réseau sont à la disposition de tous en tant que service sur Internet. Il s’agit d’une « Infrastructure as a Service » (IaaaS).

Les principaux consommateurs de services informatiques sont les entreprises. Toutefois, avec l’avènement d’Internet, des téléphones intelligents et de la connectivité Internet généralisée, il y a eu une explosion des services informatiques axés sur le consommateur. Les plus évidentes sont Google, Yahoo, eBay et Amazon.

Les avantages de l’informatique cloud pour les petites et moyennes entreprises

Premièrement, en termes de capacité, l’informatique cloud permet aux PME d’accéder à des technologies (infrastructure, plates-formes, logiciels) qui nécessitent généralement un soutien informatique régulier, complexe et relativement coûteux. Par exemple, peu de petites entreprises possèdent les connaissances et l’expertise nécessaires pour gérer des serveurs dédiés et des serveurs de stockage au quotidien pour exécuter des progiciels ERP ou CRM disponibles sur le marché. Avec les solutions IaaaS et SaaS cloud, les entreprises peuvent cesser de se soucier des détails de l’installation, du fonctionnement de l’infrastructure et des logiciels techniques.

De plus, grâce à l’informatique cloud, les PME peuvent accéder à des niveaux de service beaucoup plus élevés, notamment en termes de fiabilité et de performances, qu’avec une installation standard sur site. Bref, en s’appuyant sur les solutions de cloud computing, les entreprises peuvent se concentrer sur les aspects les plus importants de la gestion de leur activité. Cette technologie devient un nouvel élément nécessaire pour soutenir et développer les activités des entreprises.

C’est particulièrement vrai pour les jeunes pousses et les entreprises qui n’en sont qu’à un stade très précoce de leur développement. Lorsque les ressources sont limitées, payer pour de l’équipement coûteux sans connaître le produit ou le service est un risque. L’explosion de services tels que Spotify, DropBox, Instagram, Facebook et Twitter est devenue possible grâce aux services cloud des fournisseurs IaaaS.

Les avantages financiers sont également évidents. Pour de nombreuses PME, la possibilité d’externaliser une partie importante (ou la totalité) de leurs fonctions de gestion de l’information au moyen de sauvegardes en ligne se traduit par des économies de coûts importantes. Les petites et moyennes entreprises peuvent économiser entre 20 et 25 % en utilisant des solutions CRM basées sur le SaaS par rapport aux applications locales traditionnelles. Pour les petites et moyennes entreprises, des économies allant jusqu’à 50 % peuvent être réalisées en passant de l’infrastructure traditionnelle au cloud computing.

L’entreprise peut économiser plus de 50% du coût total de possession de l’infrastructure. En plus des économies évidentes, le cloud computing offre flexibilité et évolutivité. L’accès au cloud vous permet d’effectuer rapidement des audits et des analyses de vos opérations en cours.

La plupart des organisations informatisées passent plus de 90 % de leur temps à entretenir et à exploiter leur infrastructure. Ce type d’entrevue prend du temps et évince les membres de l’équipe de l’entreprise qui peuvent aider à innover et à promouvoir les activités, plutôt que de se concentrer sur la modernisation de l’équipement. Le coût de maintenance d’un service cloud est négligeable par rapport à l’exploitation et à la maintenance d’une infrastructure interne.

Ainsi, le cloud computing permet aux entreprises d’être flexibles, multipliant les profits par l’effet de levier financier. Le cloud computing doit être considéré comme un service public, nous ne construisons pas de centrales nucléaires dans le parc de chaque entreprise. Les infrastructures informatiques doivent être considérées de cette manière.  L’externalisation et la sous-traitance permettent à une entreprise de se concentrer sur son cœur de métier et d’augmenter ainsi sa productivité en optimisant le temps de travail de chacun.