Comment se déroule concrètement une séance d’épilation définitive ?

Quand il s’agit d’une opération aussi intime qu’une épilation laser, on peut judicieusement nourrir des incertitudes, des peurs et des doutes en ce qui concerne le fonctionnement d’un tel traitement. Nous vous décrivons précisément en quoi une épilation définitive consiste.

Qu’est-ce qu’une épilation laser ?

L’épilation électrique (aussi appelée électrolyse) : cette technique d’épilation est basée sur une petite aiguille munie d’une mini électrode que l’on fait passer le long de chaque poil. Le praticien fait alors passer une décharge électrique qui détruit le bulbe pileux, empêchant ainsi la repousse des poils. La méthode est longue : une seule séance ne traite qu’une petite zone et, malgré les progrès réalisés, il y a toujours le risque d’une légère cicatrice.

Le laser : Mis au point il y a une dizaine d’années, le laser a progressivement remplacé l’épilation électrique. Plus rapides, elles permettent de traiter de grandes surfaces, comme les jambes, avec des résultats satisfaisants. Le laser produit un faisceau de lumière qui est absorbé par les points sombres, dans ce cas les poils . Une fois touchés, les cheveux et le bulbe sont détruits. Le principe même de la méthode explique pourquoi elle est particulièrement adaptée aux femmes ayant la peau blanche et les cheveux noirs.

Sur une peau terne ou noire, il y a un risque de dépigmentation. Cependant, une nouvelle génération de lasers, avec une pointe refroidie en permanence pour éviter de toucher la peau, offre de nouvelles perspectives aux  » brunes « . Pour les femmes blondes ou rousses, il arrive que des cheveux trop clairs n’arrêtent pas le rayon laser. Une première séance leur permettra de juger les résultats et, si nécessaire, de passer à l’épilation électrique.

Comment se passe une séance d’épilation le jour j ?

Pendant l’épilation, le spécialiste du laser balaie la zone à l’aide d’une pièce à main qui produit des impacts de laser sur la peau. Il va resserrer la peau dans les zones à relief (par exemple la ligne du maillot) pour optimiser au maximum le traitement. Il fera le tour des zones de tatouage et de taupe pour éviter toute complication cutanée. Un jet d’air froid sera envoyé simultanément lorsque le laser est activé. Cela améliorera le confort des patients et les résultats.

La durée des séances varie en fonction de la zone à traiter : de 5 minutes pour la lèvre supérieure à 45 minutes/1 heure pour toutes les jambes.

Une fois la séance terminée, le patient peut reprendre ses activités habituelles. Il ressentira une sensation de chaleur ou même de picotement, et devra appliquer une crème apaisante régulièrement. La crème apaisera l’irritation et la rougeur « effet brûlure », qui ne durera pas plus de 12 heures environ.

Comme tous les poils sont détruits, le patient repartira avec une peau propre et lisse. Les cheveux commenceront à repousser environ 3 semaines / 1 mois après la séance, et auront déjà l’air plus fins et plus légers. C’est à ce moment que vous devriez envisager la prochaine session. Plus il y aura de séances, plus la repousse sera longue et plus les cheveux seront fins et rares. Les sessions seront donc de plus en plus espacées. Près de 95% des cheveux seront complètement déracinés.

Épilation définitive : peut-on tout éliminer en une seule séance ?

Non. Le cheveu passe par 3 étapes de sa vie : il naît et pousse, puis il atteint un stade stationnaire avant de mourir et d’être remplacé par une nouvelle pousse. Et bien sûr, tous les cheveux ne sont pas synchrones. Chacun, indépendamment des autres, passe par son propre petit cycle de vie. Après une première séance de laser, la plupart des poils qui étaient en phase finale sont enlevés, mais les autres doivent attendre deux mois avant de commencer une nouvelle séance. Sur les jambes, la ligne du maillot et les aisselles, 3 à 5 séances suffisent pour obtenir un résultat satisfaisant. Pour la moustache, les poils sont plus fins et le cycle des cheveux plus rapide, 5 à 10 séances sont nécessaires.

Bien que les résultats de cette technique soient impressionnants, ils ne permettent pas une épilation totale et définitive. Bien que le laser élimine un grand nombre de poils, il ne les élimine pas tous. Dans le meilleur des cas, à la fin du traitement, environ 80% des cheveux ne repousseront pas. Enfin, il est également important de savoir que le laser ne protège pas contre une éventuelle pousse de poils due à l’âge. En fait, à l’approche de la ménopause, les changements hormonaux qui se produisent peuvent avoir des conséquences sur la croissance des cheveux.

L’épilation permanente : le ressenti à attendre

L’épilation peut faire un peu mal, mais cela reste très supportable. La douleur qui accompagne le passage du laser est similaire à celle que l’on ressent lors d’une épilation classique. L’épilation de la lèvre supérieure est particulièrement désagréable car cette zone très sensible est très réactive. Dans la zone des aisselles et du maillot, la douleur est plus intense que dans les jambes, car la densité de poils par mm 2 est très élevée dans ces zones.

Quelles sont les contre-indications ?

Le soleil est l’ennemi du laser : pour éviter tout risque de dépigmentation, il ne faut pas commencer le traitement si vous revenez de vacances et que votre peau est bronzée. Après le traitement, il faut attendre au moins un mois avant de retourner au soleil : la peau est affaiblie, des taches brunes peuvent apparaître. Le laser doit être évité même si vous êtes traité avec des médicaments photosensibilisants.

Qui dois-je contacter ? Choisissez votre dermatologue. Non seulement le traitement sera effectué sous surveillance médicale, mais ces spécialistes de la peau sont également habitués à utiliser le laser. Veuillez noter que seuls les médecins sont autorisés à travailler avec des lasers. Les salons de beauté qui proposent l’épilation permanente n’utilisent pas de laser mais une lampe. Même si les résultats ne sont pas comparables (la lampe n’e