Comment choisir et trouver son avocat pour son affaire ?

Vous pouvez faire appel à un avocat tant pour vous conseiller dans un domaine spécifique du droit (rédaction des statuts d’une société ou d’un contrat) que pour vous défendre dans une procédure judiciaire (divorce ou litige avec un professionnel).

Choix d’un avocat : Généraliste ou spécialiste ?

Comme pour les médecins, il y a des généralistes et des spécialistes. Le premier peut, en principe, traiter tous les cas. Mais, dans la pratique, ils se sont souvent orientés, au fil du temps, vers des domaines particuliers du droit, sans détenir de certificat de spécialisation (les généralistes traitent souvent de dossiers relatifs au droit de la famille, au droit du travail, à l’immobilier, etc.) Les avocats spécialisés, quant à eux, ont vu leurs compétences spécifiques officiellement validées par un certificat.

Vous pouvez contacter un médecin généraliste ou un spécialiste, il vous suffit de vérifier qu’il possède suffisamment de connaissances dans le domaine qui vous intéresse : un simple coup de fil suffit. Un avocat consciencieux n’est pas censé prendre un dossier dans un domaine qu’il ne connaît pas, surtout s’il est complexe. Cependant, pour des problèmes épineux et très spécifiques (droit des brevets, statut des sociétés, droit de l’urbanisme, droit fiscal, etc.), le recours à un avocat spécialisé vous donnera l’assurance que le professionnel possède toutes les compétences requises.

Pour les cas simples et classiques (divorce par consentement mutuel, contestation d’un congé de location, restitution du dépôt de garantie, livraison tardive des biens…) vous pouvez faire appel à un spécialiste ou à un généraliste.

Choisir un avocat : Ne le choisissez pas au hasard

Choisir un avocat près de chez vous est la solution la plus courante. Il est plus pratique de faire appel à lui pour des conseils (rédaction de contrats, conseils juridiques, etc.) ou pour une procédure se déroulant à proximité de votre lieu de résidence, car cela facilitera vos rencontres et échanges. Par contre, si votre cause est entendue loin de chez vous, il peut être préférable d’avoir un avocat sur place. En effet, les avocats dépendent d’un barreau et chaque barreau est rattaché à une Haute Cour de Première Instance (TGI). Un avocat peut vous défendre partout en France, mais dans une autre IGC, il doit, à quelques exceptions près, faire appel à un « candidat » (c’est-à-dire un collègue du barreau rattaché à ce tribunal) pour mener à bien les démarches procédurales. Cela entraîne un coût supplémentaire. Il est donc préférable, dans ce cas, d’engager un avocat directement à l’endroit où se déroule votre dossier, à condition que vous acceptiez de vous déplacer pour le rencontrer.

Exemple : vous vivez à Marseille et votre procès se déroule à Paris. Soit vous prenez un avocat à Marseille qui plaidera pour vous, mais fera appel à un avocat parisien pour les démarches procédurales, soit vous prenez directement un avocat parisien. Cette dernière option peut être plus intéressante si votre entreprise est simple et que vous pouvez la suivre à distance après un premier rendez-vous.

Comment trouver un spécialiste de droit ?

Le bouche à oreille est un moyen efficace de choisir un avocat. En effet, s’il vous est recommandé, c’est parce qu’il a satisfait une de vos connaissances ou parce qu’il le connaît personnellement. Par contre, évitez d’être défendu par un membre de votre famille ou un ami, car vos relations seront plus compliquées et il y aura un risque de confusion….

Si personne dans votre entourage (amis, famille, notaire) n’a pu vous donner les coordonnées d’un avocat, vous pouvez consulter la liste des professionnels au Barreau le plus proche de chez vous (qui, par ailleurs, dispose souvent d’un site Internet proposant un annuaire avec moteur de recherche par spécialité), mais aussi au tribunal de votre ville, ou éventuellement dans votre mairie. Vous pouvez également utiliser l’annuaire téléphonique et Internet.

Veuillez noter que des consultations gratuites peuvent être organisées dans les palais de justice, les mairies, les mairies, les centres juridiques et judiciaires ou dans les foires commerciales. C’est un bon moyen d’obtenir un premier contact ou d’être dirigé vers le bon spécialiste.

Soyez prudent lors du premier contact

Le premier rendez-vous avec votre futur avocat est très important : il ne suffit pas qu’il ait les connaissances requises et soit proche de vous ! Il est essentiel qu’une relation de confiance s’établisse entre vous. De plus, si vous l’utilisez dans un procès, sachez que l’affaire peut durer longtemps et impliquer votre vie privée (surtout en cas de divorce).

Attention : lors du premier entretien, portez une attention particulière aux points suivants : l’avocat vous écoute-t-il ? Il vous pose des questions ? S’exprime-t-il dans un langage accessible ? Vous semble-t-il disponible ? Vous semble-t-il compétent ?

Si le contact n’est pas bon, n’hésitez pas à consulter un autre professionnel : il vaut mieux payer les deux premières consultations que de changer d’avocat pendant la procédure. C’est généralement plus coûteux que de ne pas faire de suivi après une entrevue. Lors de ce contact, il est important que vous expliquiez, aussi clairement que possible, la situation qui vous amène ici. Il est également important, même s’il n’est pas essentiel, de fournir tous les éléments qui concernent le cas, si vous en avez. Toutefois, ne laissez aucun document original. Prévoyez des photocopies au cas où vous décideriez finalement de ne pas confier l’affaire à cet avocat.

A savoir : à l’issue de ce premier rendez-vous, l’avocat vous demandera probablement un acompte, c’est-à-dire une avance sur ses honoraires. Si vous n’êtes pas sûr de vouloir lui remettre votre dossier, répondez-lui que vous voulez y réfléchir et que vous le contacterez à nouveau plus tard. Il vous facturera alors uniquement pour cette première consultation. Veuillez noter qu’il n’y a pas de barème pour les honoraires d’avocats, de sorte que leurs montants peuvent varier considérablement (voir ci-dessous).